vendredi 27 septembre 2013

Journée d'hommage aux harkis

Ce 25 septembre est la journée d'hommage aux harkis… mais pas à Thaon les Vosges !
 
Il nous parait tout à fait inadmissible qu'une municipalité comme celle de Thaon les Vosges, ne commémore pas cette journée à la mémoire de ceux qui ont choisi de se battre aux côtés des troupes françaises durant la guerre d'Algérie.
 
Ces hommes valeureux ont rendu à la France, en combattant sous ses couleurs, un service immense dont la nation doit leur être reconnaissante.
 
L'hostilité qui leur a été manifestée lors de leur arrivée sur le territoire français, le peu de respect de leur cause, leur regroupement dans des camps ignobles comme le camp de Rivesaltes, le rattachement de leur situation à un Ministère de la ville plutôt qu'au Ministère des Anciens combattants sont autant d'insultes à leur dévouement et leur sacrifice pour notre drapeau.
 
Monsieur le Maire ne peut ignorer cela. Certes, il préfère la  commémoration  du 19 mars 1962, mais il faut qu'il sache si il l'a oublié, c'est qu'entre cette date et l'été 1962 il y a eu en Algérie plus de victimes civiles que pendant huit ans de guerre, et que nos soldats encore sur place ont payé un lourd tribu alors que certains s'accordaient hypocritement à dire depuis leurs bureaux confortables que la guerre était terminée.
 
Pendant ces mois des dizaines de milliers de harkis et leur famille ont été trahis, désarmés, maintenus sur place et sauvagement torturés et massacrés par les barbares du FLN.
Toutes ces souffrances dont les cicatrices resteront visibles jusqu'à leur dernier souffle auraient mérité un moment public de recueillement, c'est la moindre des choses que nous  devons aux harkis qui ont fait le choix de la France pour patrie au prix du sang versé.
 
N'oubliez jamais cela, Monsieur le Maire.
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire