mercredi 23 octobre 2013

Compte rendu de la Conférence "Thaon les Vosges, ville usine"

Vendredi  dernier une conférence très intéressante, portant sur ce qu'est le Thaon d'aujourd'hui après son riche passé industriel, avait lieu dans la salle Roland Etienne de La Rotonde.
 
En tout premier lieu Jean Pierre DOYEN (Historien), nous a rappelé et commenté l'évolution spectaculaire de la population de notre ville entre 1836 et 1911, période durant laquelle la population est passée de moins de 500 habitants à un nombre de 7250 du fait de son développement industriel.
 
Cette évolution est unique dans les communes vosgiennes qui ont connu l'essor de l'industrie cotonnière. Cette croissance exceptionnelle, partagée par quelques rares villes en Lorraine, a donné à notre ville une allure de petite ville avec la création de quartiers regroupant les différentes catégories d'employés des trois principaux sites industriels présents sur notre commune à l'époque.
 
De plus un commerce local et des structures sociales et religieuses, nécessaires à une telle population ont vu le jour à Thaon les Vosges. On a pu aussi remarquer que la population thaonnaise d'aujourd'hui est sensiblement égale à celle qu'elle avait en 1931, 8263 habitants à cette date pour  8235 actuellement.
 
Ensuite Simon EDELBLOUTTE (Enseignant, chercheur en géographie), en géographe passionné nous à démontré que le développement démographique et économique entre 1836 et 1930, à fait de Thaon les Vosges une ville à part entière se classant aujourd'hui au 6ème rang des communes vosgiennes. Une situation idéale dans ce que l'on appelle le sillon lorrain, qui relie Thionville à Epinal, avec une structure géographique en terrasse, et non en vallée comme ailleurs.
 
Cela a permis de développer un urbanisme industriel et privé que l'on peut aisément constater lorsque l'on se rend de l'église à la gare, où l'on constate différents niveaux de quartiers avec une première partie allant de l'église au chantier du nouveau supermarché, une deuxième partie qui s'étend jusqu'à la gare, et enfin au-delà des voies ferrées, avec le quartier "Joli Bois".
 
Enfin, Mireille Bénédicte BOUVET, Conservateur Régional de l'inventaire général à la Région Lorraine, nous a confirmé que Thaon les Vosges dans cette époque allant de 1836 à 1931 à eu la plus forte croissance de Lorraine et était le site le plus important de l'industrie textile avec une prise en charge sociale importante.
 
Madame BOUVET nous à fait part d'un très bon état de conservation du patrimoine, ce que nous constatons dans bon nombre de quartiers ou subsistent de magnifiques demeures, des cités jardins, des maisons de contremaîtres avec des particularités architecturales remarquables. Elle nous a fait remarquer également la prédominance de maisonnettes et de petits collectifs.
 
Cette conférence qui à réuni trois conférenciers passionnés et passionnants à été largement suivie par bon nombre d'habitants attachés à leur ville et son histoire, et qui ont découvert ou redécouvert l'esprit visionnaire et humaniste de grands industriels dans une époque qui permettait ces actions en faveur d'une ville et de ses habitants.
 
Pour conclure Mireille Bénédicte BOUVET a eu le mot juste de la fin, que nous partageons, "on ne peut pas savoir où l'on va, si l'on ne sait pas d'où l'on vient"
 
Stéphane Perry
Dominique Thomas
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire