mercredi 25 février 2015

Halte au communautarisme dans les cantines scolaires de Thaon-les-Vosges

Au cours de la semaine du 26 au 30 janvier derniers, la cantine de l’école de Gohypré a proposé à deux reprises, le mardi et le vendredi, un menu sans porc  en sus du menu classique proposé à tous les élèves. Des parents d’élèves, choqués, nous ont fait parvenir la copie de ce menu.
 
La prise en compte des revendications communautaires par le service public est une atteinte au principe de neutralité qui est au cœur du droit public français. Un recueil de textes de 2011 du ministère de l'intérieur consacré à la laicité et la liberté religieuse mentionne d'ailleurs que « le fait de prévoir des menus en raison des pratiques confessionnelles ne constitue ni un droit pour les usagers, ni une obligation pour les collectivités ». 
 
Au-delà de l’atteinte à un principe fondamental et de l’augmentation du coût des repas que ne manquera pas de provoquer la multiplication des menus, cette dérive communautaire risque de ne pas s’arrêter là. La création de menus sans porcs ne suffira pas à satisfaire les revendications communautaires. Dans de plus en plus de communes, l’instauration de menus « sans porc » précède de peu celle de menus halal.
 
Par ailleurs, la prise en compte des convictions religieuses et des traditions ne fonctionne, une fois de plus, pas pour tous puisque le vendredi 30 janvier, l’école de Gohypré ne propose pas de menu « poisson » à destination des catholiques ou des Français attachés à leurs coutumes.
 
Les élus Front National de Thaon-les-Vosges demandent que les cantines scolaires de la commune veillent à respecter la neutralité et la laïcité prônées par le droit français et, sous prétexte de respect des convictions religieuses de certains, ne mettent pas en place une politique de préférence à l’égard de coutumes et traditions étrangères à la culture locale.
 
Jordan Grosse-Cruciani
Secrétaire Départemental du FN Vosges
Conseiller Municipal de Thaon-les-Vosges
 
 

vendredi 13 février 2015

Presse : le FN présent partout aux Départementales et à Thaon/Golbey aussi

Vos candidats sur le canton de Golbey/Thaon :
 
TITULAIRES
- Jordan Grosse-Cruciani (FN), 24 ans, Secrétaire Départemental du FN Vosges, Conseiller Municipal de Thaon les Vosges
- Cathy Schneider (DVD), 43 ans, assistante maternelle, Conseillère Municipale de Thaon-les-Vosges (élue sur la liste Thaon en action)
SUPPLEANTS
- Pascal Sobczak (FN), 50 ans, technicien en recherche d'emploi
- Michèle Bauche (FN), 66 ans, Retraitée
 

 
 

mardi 3 février 2015

Flop de la consultation sur la gare de Vandières : Jean-Pierre Masseret doit respecter le choix des Lorrains !

Thaon :
Votants exprimés : 259 (4,5% de participation)
POUR : 132
CONTRE : 127

La consultation de ce dimanche 1er février sur la gare de Vandières est un échec cinglant à inscrire au bilan de M. Masseret.
Les quelques 2305 bureaux de vote ouverts pour cette consultation ont enregistré plus de 90% d’abstention : ce qui n’est pas surprenant lorsqu’on prévient les électeurs que leur vote ne sera pas obligatoirement pris en compte.
Non seulement plus de 300 000 € d’argent public – le coût cette consultation ridicule -  sont partis en fumée sous les yeux des Lorrains mais ces derniers ont infligé un sérieux revers aux défenseurs de Vandières avec un large 58% de NON à ce projet insensé.
Nous rappelons au président du conseil régional qu’il joue avec l’argent des contribuables lorrains et l’invitons à mieux gérer le budget pour les quelques mois lui restant à la tête de la région.
Le Front National lui demande aussi de revenir sur ses propos, véritable provocation le soir même où les Lorrains lui ont dit non. En effet, Jean-Pierre Masseret a déclaré qu'il n'était : "pas anormal de suivre l'avis, mais que cela n'était pas obligé".
Evidemment Monsieur Masseret qu’il est normal de suivre l’avis des citoyens et vous en avez même l’obligation ! Nous savons que votre parti – le PS -, tout comme l’UMP d’ailleurs, sont des habitués du déni de vote des citoyens mais est venu le temps de ravaler sa fierté et d’assumer ses erreurs.
Les Fédérations FN de Lorraine