dimanche 27 novembre 2016

Tribune de Thaon Bleu Marine - Ligne Directe Oct/Nov 16

Y’a t-il un pilote dans l’avion ?
A la lecture de l’éditorial du dernier Ligne Directe on est en droit de se poser la question tant Dominique Momon parle uniquement en sa qualité de Conseiller Départemental et non plus en tant que Maire.

Sur le terrain de nos trois communes la question se pose également. De plus en plus, Adjoints, Conseillers Municipaux sont à la manœuvre alors que le Maire se fait de plus en plus absent du fait du cumul de ses mandats.
Heureusement qu’il peut compter sur des collaborateurs qui restent actifs à la tâche.

Cependant, ce n’est pas en étant présent le temps du déclenchement d’un appareil photo que l’on peut appréhender le malaise et le désarroi de nos concitoyens.
Même après une longue vie politique et d’élu, c’est toujours en étant proche et à l’écoute de ses concitoyens que l’on obtient une légitimité.

Force est de constater que celle-ci se perd à chaque jour qui passe, y compris dans les rangs du Conseil Municipal de plus en plus déserté par nombre d’élus.


Dominique Thomas / Jordan Grosse-Cruciani / Stéphane Perry
www.thaonbleumarine.blogspot.com

Lettre au Préfet suite au refus de soumettre notre motion au Conseil

Ma Commune Sans Migrants




Démission de Cathy Schneider

Bon courage Cathy et merci de d'être investie autant pour notre commune en restant fidèle à "Thaon en action" et à ta ligne politique en nous rejoignant.


mardi 18 octobre 2016

Question : Adhésion à l'association US Memory Grand Est - Cimetière américain de Dinozé

Lors du dernier conseil Municipal de la commune fin septembre, j'avais déposé une question écrite sur le cimetière américain d'Epinal et notre devoir de mémoire. Le Maire l'a refusé au motif d'un dépôt 5min après le délai, peut-être espérait-il faire passer l'idée pour sienne avant que nous en parlions.
Elle fut mis à l'ordre du jour du conseil du 24/11/16.

Jordan Grosse-Cruciani

Notre question :

Le 15 août 1944, la 7eme armée américaine du général Patch débarquait en Provence. Après la remontée et la jonction avec la 3eme armée Patton de Normandie, nos soldats ont dû faire face à une grande résistance dans les Vosges. Le 24 septembre dernier, notre ville de Thaon les Vosges (CapAvenir) était libérée de l'occupation nazie. De Septembre 44 à Mars 45, de nombreux soldats furent tués dont certains enterrés au cimetière américain de Dinozé-Epinal : 5255 tombes et 424 noms gravés sur les murs des disparus dont de nombreux hommes qui ont permis à notre ville d'être libre et qui ont permis à notre pays de vivre en paix. L'association Us Memory Grand Est qui rend hommage aux soldats américains morts ou disparus au combat lors de cette 2nde guerre mondiale a pour but aussi de promouvoir le souvenir et le devoir de mémoire. 
Plusieurs communes ont choisi déjà de parrainer un soldat mort et de fleurir une tombe une fois par an. Le coût est de 10€ pour un particulier comme pour une association ou une collectivité. Ainsi, Epinal, Vesoul, Bruyères ou Charmes ont déjà choisi de parrainer une tombe. 
La Commune de Cap Avenir Vosges peut-elle et veut-elle parrainer une tombe pour faire vivre le devoir de mémoire ?
La Commune de Cap Avenir Vosges peut-elle envisager d'organiser des sorties ou des activités sur le temps périscolaire par exemple au cimetière américain de Dinozé pour expliquer l'importance du sacrifice de ces soldats et du devoir de mémoire ?


Réponse du Maire : Sujet de réflexion pour le Conseil Municipal des jeunes. Et pas de visite pour le primaire car ca ne peut pas rentrer dans les NAP mais pour le collège oui.

vendredi 30 septembre 2016

Communiqué : Désagrements récurrents sur les TER Vosgiens, la Région doit réagir


Jeudi 22 septembre 2016, le TER Nancy-Epinal de 7h12 a poursuivi son trajet en laissant une dizaine de personnes à quai en gare de Thaon-les-Vosges faute de place suffisante.
            Les exemples de ce type ont tendance à se multiplier ces derniers temps. Faute à la SNCF qui n'affrète pas suffisamment de voitures sur certaines lignes. Ainsi, des usagers ayant acheté leur billet de train se trouvent soit entassés dans des voitures bondées, soit dans l'impossibilité de monter dans le train purement et simplement.
            Se pliant à des logiques financières alors qu'elle assure un service public, la SNCF n'estime pas opportun de joindre de nouvelles voitures aux trains circulant sur les lignes les plus fréquentées mettant parfois des salariés, des étudiants et d'autres usagers en retard de plusieurs dizaines de minutes voire de quelques heures.
            Le pire reste à craindre et à venir avec l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire en deux étapes (2020 et 2023) imposée par l'Union Européenne avec l'aval de l'UMPS. Déjà fracassé, le service public du rail disparaîtra dans des logiques commerciales sauvages, l'usager devenant client.
            Le Conseil régional en tant qu'autorité de gestion des TER doit exercer une pression conséquente sur la SNCF afin que ces situations ne se  reproduisent plus.

Jordan Grosse-Cruciani
Conseiller Régional Grand Est - FN
Conseiller Municipal de Thaon les Vosges (CapAvenir)

mardi 27 septembre 2016

Tribune de Thaon Bleu Marine dans Ligne Directe

Septembre 2016 - Journal Municipal

De la concertation !

En cette rentrée scolaire, notre groupe fait le vœu que la Majorité Municipale fasse sien le mot «concertation ». Concertation avec les oppositions municipales mais surtout concertation avec les riverains qui ont le droit à la parole et pas seulement en temps d’élections municipales.

Les parents d’élèves ont-ils leur mot à dire dans la nouvelle tarification de la cantine ou l’organisation des Temps d’activités périscolaires ? Les Thaonnais ont-ils été concertés sur Port et Plage ou l’arche des Bernadette ?  Les riverains sont-ils concertés dans les aménagements urbains (sens unique rue des aulnes, chemin de la prairie fermé …) ? Enfin, les habitants d’Oncourt, de Thaon et de Girmont ont-ils eu leur mot à dire dans la fusion des communes ?

D’autre part, suite aux dernières dégradations de peintures sur des voitures, façades et commerces, notre groupe redemande un renforcement des moyens de la police municipale et de vidéosurveillance comme nous le proposons régulièrement.

Cérémonie de libération de Thaon

Ce Samedi 24 Septembre, vos 3 conseillers municipaux FN étaient présents à la cérémonie de libération de Thaon. Souvenons-nous et soutenons la mémoire de ces soldats qui se sont battus pour notre liberté notamment ceux qui reposent encore à Epinal au cimetière américain.


vendredi 9 septembre 2016

Incivités au centre de Thaon

Ce Dimanche 28 Aout, matinée dominicale de colère pour de nombreux Thaonnais qui ont vu leurs commerces et voitures dégradés à la peinture cette nuit. Le désoeuvrement n'explique en rien de tels actes. 
Les incivilités que nous vivons au quotidien sans que personne ne les remarquent, car elles sont souvent isolées et toujours passées sous silence, éclatent au grand jour en plein centre ville de Thaon les Vosges .
Ne soyons jamais résignés face à ces actes abjects et demandons la plus grande fermeté qui soit sans chercher à excuser ou victimiser leurs auteurs. Nous demandons encore un renforcement des moyens de la police municipale et une vidéosurveillance réellement efficace.





mardi 16 août 2016

Bar éphémère à Oncourt

Vosges Matin

Fête Nationale à Thaon-les-Vosges


Ce jour qui est toujours un grand moment de liesse populaire avait un reflet particulier puisque nous avons également commémoré les 70 ans de l'entente sportive Thaonnaise.
Autour de son Président Cédric Haxaire étaient rassemblés tous nos athlètes des différents clubs sportifs qui font la renommée de notre ville dans toutes les compétitions sportives auquelles ils participent avec beaucoup de succès.
Auparavant après un recueillement devant le Monument aux Morts, furent honorés, par des passages de grades ou remise de fourragères, nos Sapeurs Pompiers, "chouchous" à juste titre de la population nombreuse présente.
Cette journée, agrémentée par notre Chorale, notre Harmonie Municipale et la Fanfare de Basse sur le Rupt, nous à permis de rencontrer et d'échanger en toute convivialité avec nos concitoyens et sportifs de notre commune.
Dominique Thomas/Stéphane Perry





dimanche 26 juin 2016

Après le Conseil du 16 Juin 2016, Thaon Bleu Marine – FN communique :

Comme d'habitude, le conseil débuta par l'approbation des procès-verbaux sur lesquels nous nous abstenons car nos propos ne sont toujours pas retranscris ou du moins nos noms mentionnés (ce sera l'objet d'un amendement futur par respect démocratique des minorités).

Nous avons voté favorablement pour la convention de surveillance de la plage du domaine des lacs, des cessions de terrains au lieudit les Cuvières ou aux Jardins de Cocagne, les contributions aux syndicats intercommunaux en diminution et les subventions aux associations communales et sportives. Néanmoins, comme d'habitude, nous refusons l'aide aux familles de détenus pensant qu'il serait plus judicieux de soutenir les familles de victimes plutôt.

Concernant les comptes administratifs, notre groupe a voté contre ceux de Thaon sur le budget et l'eau, abstention sur l'assainissement et pour la partie forêts. Nous avons voté favorablement sur les comptes de gestion (pûrements techniques). Pour les décisions modificatives, nous nous sommes opposés à la décision modificative globale du budget et de l'eau, abstention sur l'assainissement et pour celle de la forêt et des eaux de Girmont-Oncourt.

Aujourd'hui notre groupe s'oppose encore et toujours à cette fusion des communes non désirée par les habitants, nous continuerons à nous opposer au budget général présenté et aux comptes administratifs dans ce contexte et nous refusons toute harmonisation à l'avenir des taux des taxes communales ou des tarifs notamment à la hausse.

Les dotations budgétaires sont certes en baisse (orchestré par les gouvernements de droite et gauche successifs dont se revendique la majorité municipale), la fusion ne sauvera à long terme rien du tout, nos communes auront juste perdu un peu plus de leur identité pour faire plaisir des élus dont les actes sont dictés par l'aveuglement de belles promesses (décidées en réalité par des technocrates non élus à Bruxelles) – au mieux -  et au pire, par des ambitions personnelles et financières qui font souvent oublier à nos politiques qu'ils sont les élus de tous. Espérons au moins que ces choix hasardeux soient le fait d'illusions et non d'ambitions... dans les deux cas pourtant le citoyen est perdant.

Le FN continuera de se battre dans les Vosges et au niveau communal pour faire vivre la démocratie et faire entendre la voix des oubliés de la politique, ceux dont on se souvient généralement à l'occasion d'élections.

Jordan Grosse-Cruciani
Conseiller Municipal de Thaon les Vosges- Girmont-Oncourt
Conseiller Régional


jeudi 5 mai 2016

Texte Ligne Directe - Journal de Thaon - Mars 2016

Sans concertation aucune, notre commune a fusionné avec celles de Girmont et d'Oncourt pour donner naissance à « Cap Avenir Vosges », un nom de centre commercial sans âme qui nous fait perdre notre identité. Le prétexte fut la sauvegarde des dotations financières nationales pendant 2 années supplémentaires… dotations qui auront déjà permis d'augmenter le budget des indemnités des élus municipaux, ce que nous dénonçons avec force. Nous proposions au contraire une baisse de 20% ou uniquement de celles de notre maire cumulard, vice-président de l'agglomération et Conseiller Départemental.
 
Cela permettra aussi de financer la viabilisation du terrain au lieu-dit la Grande Ponta afin d'accueillir les gens du voyage pour 120000€ au total. Les Thaonnais, eux, attendront.
 
Aux dernières régionales, le FN est arrivé en tête avec 1293 voix. C'est le signe des aspirations de renouvellement des Thaonnais. Il serait peut-être enfin temps d'écouter la volonté populaire.
 
Jordan Grosse-Cruciani / Dominique Thomas / Stéphane Perry
http://thaonbleumarine.blogspot.fr/


mardi 26 avril 2016

Vidéo : Gare de CapAvenir - Thaon les Vosges au Conseil Régional



Je suis intervenu en Commission Permanente ce 22/04/16 pour faire remarquer :
- Fermeture du guichet de Thaon les Vosges
- Accessibilité des quais de gare en 2028

mercredi 23 mars 2016

Motion pour rénoncer à accueillir des cirques avec animaux sauvages - Conseil Municipal du 23/03/16 à CapAvenir

ADOPTEE PAR : 21 pour, 4 abstentions et 17 contre. MERCI !!

MOTION
Pour renoncer à accueillir des cirques détenant des animaux sauvages sur le territoire communal.
Présentée par les groupes Thaon Bleu Marine et Thaon en Action
Jordan Grosse-Cruciani, Dominique Thomas, Stéphane Perry, Bruno Houssemand et Cathy Schneider

    Vu l'article L.214-1 du code rural qui dispose que « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ».

    Vu l'article 22 de l'arrêté du 18 mars 2011 fixant les conditions de détention et d'utilisation des animaux vivants d'espèces non domestiques dans les établissements de spectacle itinérant, qui dispose que « Les animaux doivent être entretenus et entraînés dans des conditions qui visent à satisfaire leurs besoins biologiques et comportementaux, à garantir leur sécurité, leur bien-être et leur santé »

    Vu les articles R 214-17 et suivants du code rural,

    Vu les articles L521-1 et R 654_1 du code pénal.

    Vu l'annexe I de la Convention de Washington (CITES)

    Vu l'arrêté du 11 août 2006 fixant la liste des espèces, races ou variétés d'animaux domestiques Considérant que les textes précités imposent des normes légales et réglementaires minimales visant à satisfaire aux impératifs biologiques de chaque espèce.

    A) Considérant que le caractère itinérant des cirques fait obstacle au respect de ces normes.
 
    B) Considérant que les spectacles de cirque contiennent des numéros imposant aux animaux des exercices contre-nature obtenus au prix d'un dressage reconnu comme étant incompatible avec les impératifs biologiques des espèces.

    C) Considérant que les conditions de détention et de dressage des animaux occasionnent à ces derniers des pathologies avérées tels des troubles cardiaques, de l'arthrite, des stéréotypies et autres troubles du comportement.

    D) Considérant que, au vu de ce qui précède, les normes minimales ne peuvent pas être respectées par les cirques exploitant des animaux sauvages du fait de la nature itinérante de ces établissements.

    E) Considérant que le non-respect de cette réglementation est passible de peines contraventionnelles et délictuelles, sur le fondement des articles su visés, et constitue par suite une atteinte à l'ordre public.

    F) Considérant par ailleurs, que la municipalité est garante de la moralité publique et que la mise en spectacle d'animaux sauvages ou de certains animaux domestiques dans des conditions incompatibles avec leurs besoins biologiques et leur habitat constitue une atteinte aux valeurs de respect de la nature et de l'environnement protégée par notre constitution.

    G) Considérant le nombre de plus en plus importants de communes françaises refusant la présence de cirque détenant des animaux sur le territoire communal.

Il est proposé au Conseil municipal l'engagement suivant :
La Ville de Thaon les Vosges – Girmont - Oncourt renonce à recevoir sur son territoire tout cirque détenant des animaux sauvages.

Pour Signature,
Jordan Grosse-Cruciani


lundi 15 février 2016

Après les Conseils Municipaux des 7 et 28 janvier, Thaon Bleu Marine communique :

Le Conseil Municipal du 7 janvier dernier sonna la mort des communes de Thaon, Girmont et Oncourt qui deviennent des communes déléguées, des « quartiers » de la commune nouvelle désormais nommée CapAvenir Vosges. Avec un nom de centre commercial pour nouveau nom communal, nous ne pouvons que regretter la perte d'identité de nos communes au profit d'un regroupement illusoire qui permet de sauver les dotations quelques années encore avant que l'Etat nous coupe drastiquement les vivres sous couvert du gel des dotations budgétaires décidé par le gouvernement de gauche de François Hollande et commencé déjà sous celui de droite de Nicolas Sarkozy. Les politiques se suivent et se ressemblent et ceux qui croient encore que le vote local n'est pas politisé ont désormais tout faux puisque les décisions de nos élus « UMPS » nous engage. Remarquons tout de même que Dominique Momon n'a obtenu que 40 voix sur 54 membres présent  pour l'élection du Maire ; le FN à travers Jordan Grosse-Cruciani 5 et les autres (dont blancs/nuls) 9 voix. Deux démissions de conseillers sont déjà enregistrées aussi.
 
Le Conseil du 28 janvier nous amena à nous opposer sur la délégation au maire permettant de faire varier les tarifs municipaux de plus ou moins 15% et à nous s'abstenir sur la ligne de trésorerie de 3 millions € contre 2 millions € précédemment.
 
Nous avons voté contre les indemnités de la nouvelle municipalité qui, malgré la fusion, vont augmenter. En cette période de crise, nous avons demandé au maire de suivre l'exemple de son mentor aux Régionales, Philippe Richert, qui, suivant les promesses de campagne du Front National, a diminué les indemnités des élus régionaux de 20%. Au niveau communal, une telle baisse représenterait environ 31000€/an soit 124000€ pour les 4 dernières années de mandature. De même, nous refusons la hausse de l'indemnité du 1er adjoint qui est presque doublée passant de 836€ à 1597€ et la création d'une 10ème adjointe rémunérée 380,15€ par mois. Cette non-application permettrait encore 54000€ d'économies sur 4 ans !!! Mr le Maire nous indiquant qu'il manquait de temps et qu'il est normal de déléguer à son 1er adjoint et qu'il soit correctement rémunéré - ce que nous ne contestons pas sur la forme - et c'est pourquoi nous proposions à Mr le Maire, cumulant Maire-Vice-président de l'agglomération et Conseiller Départemental, de réduire du même montant son indemnité (refusé évidemment!). Le FN est, il est vrai, un parti démagogue qui propose mais n'applique pas selon des membres de la majorité (qu'ils aillent alors à Hayange, ville FN, où les indemnités ont diminué de 20% pour les adjoints …).
 
Enfin, nous nous sommes abstenus sur les délégués de la ville dans les structures de coopération intercommunale et avons voté contre les délégués dans les organismes extérieurs puisque les oppositions ne sont pas représentées. Malgré tout, nous sommes satisfait du respect démocratique permettant cette fois aux oppositions de Thaon de conserver nos sièges dans toutes les commissions municipales (mêmes si elles ne se réunissent que peu...), au CCAS et à la commission d'Appel d'Offres.

Jordan Grosse-Cruciani pour le groupe Thaon Bleu Marine
 
 

samedi 6 février 2016

Incivilités à Thaon

Photo prise le 28/02/16 près de la mairie.
Les incivilités perdurent, il faut que la mise en place d'une réelle vidéo-protection et renforcer les moyens de la police municipale pour éviter la petite délinquance sur notre commune. Cette photo et cet acte n'est qu'un exemple d'incivilités parmi tant d'autres.

dimanche 10 janvier 2016

Communiqué : Après le Conseil Municipal du 23 Décembre, Thaon Bleu Marine réagit

Lors du Conseil Municipal, notre groupe, comme d'habitude, s'est abstenu sur les procès-verbaux des précédents conseils municipaux, nos propos n'y étant plus retranscrit.
 
Globalement, nous avons voté favorablement concernant les tableaux des effectifs (en interrogeant quand même sur les postes supprimés?), le régime indemnitaire, la cession des bois issus des coupes, l'ouverture dominicale des commerces (ouverture limitée et après notre question, elle ne concernerait que les petits commerces et pas les grandes enseignes),  sur les tarifs du spectacle de Laura Laune et sur le Contrat Enfance Jeunesse.
 
Jordan Grosse-Cruciani a rappelé son opposition au projet de viabilisation du terrain au lieu-dit la grande Ponta pour les gens du voyage. On déplace les « problèmes » pour 120000€ de coût au final. Nous rappelons juste que 25,5% des Vosgiens sont considérés « pauvres », 14% de personnes en France sont mal-logés, le nombre de SDF en France a augmenté de 50% en 10 ans et celui du nombre de personnes vivant de manière forcé chez un tiers de 19%.
 
Nous nous sommes abstenus sur le rapport de la Commission Locale d'Evaluation des Charges transférées puisque la communauté d'agglomération décide de nous retransférer des « compétences ». Nous avons voté contre le schéma départemental de coopération intercommunal fait sans concertation par le Préfet et qui tue les communes rurales. Ce schéma veut par exemple fusionner les communautés de communes dans celle d'Epinal pour atteindre plus de 80 communes (au lieu de 38) et plus de 100000 habitants éloignant toujours plus les citoyens des décisions et faisant ainsi perdre du pouvoir à des communes comme Thaon.
 
Enfin, Dominique Thomas est intervenu sur la commune Nouvelle et la fusion de Thaon avec Girmont et Oncourt. Nous rappelons notre opposition à ce projet réalisé sans concertation, sans référendum (ou référendum arrangé comme à Oncourt!) et dont le nom « Capavenir Vosges » est totalement plat et pourrait plus convenir à celui d'un centre commercial qu'une commune. Nous sommes attachés aux territoires et nous voulons faire vivre Oncourt, Girmont et Thaon. Il faut dénoncer cette politique nationale de baisse des dotations aux communes. Cette fusion est un mariage forcé dont le seul but est de récupérer la « dot » mais pour combien de temps ? Quand sera-t-il quand les dotations diminueront malgré tout et malgré les belles promesses ?
 
Pour conclure, il vient à l'esprit cette citation de Cocteau qui résume la situation : « Ces choses-là nous dépassent, feignons d'en être les organisateurs ».

 
Pour Thaon Bleu Marine,
Jordan Grosse-Cruciani

 

vendredi 8 janvier 2016

Question Ecrite au Conseil Municipal du 23/12/15 - Signalisation de rue

Question écrite de Jordan Grosse-Cruciani

Signalisation La Chair le loup

Des Thaonnais m'ont alerté sur un problème de signalisation dans la rue mentionnée ci-après
"La Chair le loup" dans le quartier Gohypré. Il semblerait que le virage de cette impasse soit
assez dangereux par manque de visibilité. 

Il est demandé à la Municipalité si elle est au courant de ce problème et quelles mesures peut-elle prendre afin d'y remédier (par exemple la pose d'un miroir pour les voitures dans le virage) ? 
> Réponse du maire : Il s'agirait de querelles de voisinage et un agrandissement de la chaussée est prévu.
 
 

jeudi 7 janvier 2016

Texte de Dominique Thomas au Conseil Municipal du 23/12 - Commune Nouvelle

Ce soir nous nous réunissons afin d'installer le conseil municipal de la commune nouvelle "Capavenir Vosges" qui va remplacer et fusionner les communes de Oncourt, Girmont et Thaon les Vosges.
Je vous comunique mon intervention faite lors du vote, en conseil municipal de Thaon les Vosges, concernant la création de cette commune nouvelle.
Je vous laisse juges de l'impact négatif que cela va avoir sur l'avenir de nos territoires.
"Monsieur le Maire, mes chers collègues,
Le but de cette loi serait de maîtriser les dépenses locales pour permettre la contribution des collectivités locales à la réduction des déficits publics.
Cette politique est avant tout conduite pour respecter le pacte de stabilité dicté par l’Union européenne, d’où ce chantage aux dotations.
Ce qui n’est pas avoué franchement, c’est que commune nouvelle ou pas, la réduction des dotations continuera pour les communautés d’agglomération ou les communautés de communes, qui, comme on a pu le voir au point précédent du CLECT, continueront à transférer des compétences coûteuses aux communes.
Vous nous parlez de mutualisation et non de fusion, ceci est faux, car dans cette nouvelle organisation le maire délégué et son conseil constitué n’émettront des avis que sur les points sur lesquels le conseil de la commune nouvelle aura bien voulu les consulter.
Que restera-t-il du lien entre les habitants et leurs élus, ce qui est le fondement de la démocratie et de la proximité ?
Le but de cette commune nouvelle, nous le trouvons dans le rapport du Commissariat Général à l’Egalité des Territoires qui préconise de modifier la gouvernance des communautés de communes afin, je cite, "d’éviter une influence trop importante, voire bloquante des petites communes".
Ce rapport propose de réduire à 1 000 le nombre de communautés de communes en métropole.
Qu’en est-il de l’attachement à la commune qui est le premier échelon de la démocratie ?
Comment maintenir la proximité avec la population et ne pas perdre nos communes historiques ?
Inexorablement, nous allons vers un regroupement conduisant à la fermeture d’écoles, à la disparition de bureaux de poste, de services publics, à la suppression de postes dans la fonction publique territoriale et enfin à la désertification de notre ruralité.
La commune nouvelle va juste accélérer la dissolution dans des ensembles déshumanisés éloignés du citoyen et de l’usager.
Il est scandaleux que par ailleurs cette loi scélérate ait été inspirée par celui qui a présidé pendant de longues années à la défense des 36 000 communes en tant que Président de l’Association des Maires de France.
Monsieur Pellissard et son actuel successeur à la Présidence de l’Association des Maires de France, François Baroin, trouveront, j’en suis certain, bien au-delà des clivages politiciens, une résistance à leur action digne du syndrome de Stockholm.
Dans ce schéma nouveau d’organisation, seul le maire de la commune nouvelle et son conseil ont la main sur le budget car les communes déléguées n’ont plus le statut de collectivité territoriale. Leur seul rôle se limite à faire vivre leurs services administratifs.
Ce mariage que vous nous proposez n’est pas un mariage d’amour, ce qui compte seulement, c’est la dote.
Grace à cette union, Oncourt pourra avec les finances communes financer la viabilisation d’un lotissement communal qui ne peut l’être en l’état des finances actuelles de la commune.
Concernant Girmont, le maire, Michel Balland a été on ne peut plus clair dans les colonnes du journal Vosges Matin à la question de savoir pourquoi il souhaitait que sa commune fusionne avec Thaon les Vosges et Oncourt. Je cite : "Pour des raisons budgétaires, on galère depuis 2008 pour maintenir notre budget…"
Et ce n’est qu’un début puisque la polygamie communale qui vous anime n’a pas fini de se développer au vu des termes de l’exposé que vous venez de faire qui envisage l’extension aux communes de Chavelot et Igney.
Cette proposition de création de commune nouvelle que vous nous faites en conseil municipal, Monsieur le Maire, m’inspire deux mots.
Le premier est : "mensonge".
Mensonge du candidat à l’élection municipale, Dominique Momon, qui s’est présenté comme le garant de l’unité et de l’intégrité de la commune de Thaon les Vosges.
Mensonge du maire, Dominique Momon, qui par deux fois, les yeux dans les yeux, lors de deux conseils municipaux a répondu à ma question à ce sujet, en affirmant avec force que l’éventualité d’une commune nouvelle n’avait pas lieu d’être à Thaon les Vosges.
Mensonge du Conseiller Départemental, Dominique Momon, qui a parcouru la campagne en assurant aux électeurs et élus ruraux que jamais il ne nuirait à l’identité rurale ni à ce qui fait l’originalité de nos villages.
Le deuxième est : "lâcheté".
Lâcheté du maire, Dominique Momon, qui réussit "l’exploit", si je puis m’exprimer ainsi, de vouloir valider un acte aussi important pour la vie de nos concitoyens sans avoir consulté ou informé sa population.
Vous êtes de ce fait, un des rares maires de France à agir ainsi.
L’avis de la population de notre ville de Thaon les Vosges à t-il si peu grâce à vos yeux pour vos prises de décisions ? Au vu de ce qui nous est inscrit à l’ordre du jour du conseil municipal on est en droit de le croire.
Aujourd’hui, vous décidez seul, ou en tout petit comité. J’en arrive à me demander si vos colistiers de votre majorité municipale ont connaissance de vos décisions, car souvent leurs silences en conseil municipal en disent long.
De plus en plus, mandats acquis après mandats acquis, vous vous éloignez de celles et ceux qui ont mis leur confiance en vous. Les résultats décevants pour vous lors de la récente élection régionale, dans laquelle vous vous êtes impliqué pleinement pour soutenir la liste conduite par Philippe Richert, sont un début de réponse au désaveu qui vous atteint et qui s’accentue inexorablement élection après élection.
Je terminerai par une citation de Malesherbes qui caractérise bien votre attitude lors de la réalisation de cette commune nouvelle et dans votre action en général : "L’excès des abus est prouvé par l’excès des efforts que l’on fait pour les cacher".
Je vous remercie.
Dominique THOMAS