lundi 15 février 2016

Après les Conseils Municipaux des 7 et 28 janvier, Thaon Bleu Marine communique :

Le Conseil Municipal du 7 janvier dernier sonna la mort des communes de Thaon, Girmont et Oncourt qui deviennent des communes déléguées, des « quartiers » de la commune nouvelle désormais nommée CapAvenir Vosges. Avec un nom de centre commercial pour nouveau nom communal, nous ne pouvons que regretter la perte d'identité de nos communes au profit d'un regroupement illusoire qui permet de sauver les dotations quelques années encore avant que l'Etat nous coupe drastiquement les vivres sous couvert du gel des dotations budgétaires décidé par le gouvernement de gauche de François Hollande et commencé déjà sous celui de droite de Nicolas Sarkozy. Les politiques se suivent et se ressemblent et ceux qui croient encore que le vote local n'est pas politisé ont désormais tout faux puisque les décisions de nos élus « UMPS » nous engage. Remarquons tout de même que Dominique Momon n'a obtenu que 40 voix sur 54 membres présent  pour l'élection du Maire ; le FN à travers Jordan Grosse-Cruciani 5 et les autres (dont blancs/nuls) 9 voix. Deux démissions de conseillers sont déjà enregistrées aussi.
 
Le Conseil du 28 janvier nous amena à nous opposer sur la délégation au maire permettant de faire varier les tarifs municipaux de plus ou moins 15% et à nous s'abstenir sur la ligne de trésorerie de 3 millions € contre 2 millions € précédemment.
 
Nous avons voté contre les indemnités de la nouvelle municipalité qui, malgré la fusion, vont augmenter. En cette période de crise, nous avons demandé au maire de suivre l'exemple de son mentor aux Régionales, Philippe Richert, qui, suivant les promesses de campagne du Front National, a diminué les indemnités des élus régionaux de 20%. Au niveau communal, une telle baisse représenterait environ 31000€/an soit 124000€ pour les 4 dernières années de mandature. De même, nous refusons la hausse de l'indemnité du 1er adjoint qui est presque doublée passant de 836€ à 1597€ et la création d'une 10ème adjointe rémunérée 380,15€ par mois. Cette non-application permettrait encore 54000€ d'économies sur 4 ans !!! Mr le Maire nous indiquant qu'il manquait de temps et qu'il est normal de déléguer à son 1er adjoint et qu'il soit correctement rémunéré - ce que nous ne contestons pas sur la forme - et c'est pourquoi nous proposions à Mr le Maire, cumulant Maire-Vice-président de l'agglomération et Conseiller Départemental, de réduire du même montant son indemnité (refusé évidemment!). Le FN est, il est vrai, un parti démagogue qui propose mais n'applique pas selon des membres de la majorité (qu'ils aillent alors à Hayange, ville FN, où les indemnités ont diminué de 20% pour les adjoints …).
 
Enfin, nous nous sommes abstenus sur les délégués de la ville dans les structures de coopération intercommunale et avons voté contre les délégués dans les organismes extérieurs puisque les oppositions ne sont pas représentées. Malgré tout, nous sommes satisfait du respect démocratique permettant cette fois aux oppositions de Thaon de conserver nos sièges dans toutes les commissions municipales (mêmes si elles ne se réunissent que peu...), au CCAS et à la commission d'Appel d'Offres.

Jordan Grosse-Cruciani pour le groupe Thaon Bleu Marine
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire